Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mes Photos à moi, mes Humeurs et le reste!!
  •  Mes Photos à moi, mes Humeurs et le reste!!
  • : Force Ouvrière, photos, humeurs, BD, cuisine et tous le reste. c'est un peu de moi.
  • Contact

Profil

  • JOB 21
  • Bon vivant, syndicaliste. Je suis dingue de ma femme et de mes enfants. Fidèle en amitié et passionné par ce que je fais.j'attends que la retraite arrive. Même si c'est pas encore l'heure.La mer me manque toujours!!!
  • Bon vivant, syndicaliste. Je suis dingue de ma femme et de mes enfants. Fidèle en amitié et passionné par ce que je fais.j'attends que la retraite arrive. Même si c'est pas encore l'heure.La mer me manque toujours!!!

Recherche

28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 07:30

  Après l’abandon du système de Bretton Woods en 1971, rien ne semblait devoir remettre en cause les règles de fonctionnement du capitalisme. Au contraire, portée par le courant de pensée néolibéral, la primauté des marchés impliquant une vague de déréglementations extrêmes est devenue la seule clé du développement économique des nations.

L’éclatement en 2008 de la bulle immobilière qui devait provoquer la plus grave crise financière depuis 1930 a mis à nu les excès de la finance, démontrant que l’instabilité du capitalisme est d’autant plus forte qu’elle s’accompagne d’un désengagement des Etats, laissant ainsi libre cours aux forces du marché.

De façon magistrale, la crise a illustré les dérives sociales qui ont, nourri la montée de l’endettement des agents économiques, dont celui des Etats. Si la dette publique en France n’a pas la dimension titanesque qu’on veut lui prêter, il n’en demeure pas moins qu’elle a été stimulée par des politiques successives de défiscalisation sur le capital d’une part et les hauts revenus de l’autre. Ce dogme du moins d’impôt a généré des pertes de recettes conséque ntes pour l’Etat. Parallèlement, les inégalités n’ont cessé de s’accroître et se creuseront d’avantage si le gouvernement poursuit l’application de la RGPP et condamne la Sécurité sociale aux coupes budgétaires drastiques, ce qui rendrait irréversible la destruction de notre modèle républicain. Une explosion de la pauvreté deviendrait alors inévitable.

La CGT Force Ouvrière ne peut l’admettre. S’il était logique de sauver les banques et de soutenir les investissements par l’injection massive de crédits budgétaires, il est aujourd’hui impensable de sortir de la crise en tirant un trait sur la république sociale.

Rien ne serait plus grave que d’ajouter de l’injustice à l’injustice en privilégiant la réduction de la dépense publique au profit d’une minorité aisée et au détriment du plus grand nombre.

Parce qu’une réforme fiscale d’ampleur, favorisant la justice et la redistribution est aujourd’hui une urgence absolue, la Confédération CGT-Force ouvrière a décidé la publication de cette brochure. Son objectif est de rappeler les finalités d’une politique fiscale, de retracer l’évolution en France des principaux impôts puis de présenter les revendications portées par Force Ouvrière.

Jean-Claude MAILLY
Secrétaire général

Partager cet article

Repost 0
Published by JOB 21 - dans Infos FO
commenter cet article

commentaires